Perdre un membre du corps – que ce soit un orteil ou une jambe au complet – peut avoir un impact à long terme sur la qualité de vie de la victime. Après avoir perdu un membre dans un accident, la victime peut ressentir des souffrances physiques et émotionnelles qui persistent des années après l’amputation.

Les séquelles physiques d’une amputation peuvent être permanentes, même en tenant compte de la disponibilité de prothèses hautement développées.

Certaines des difficultés à long-terme causées par une amputation peuvent compter :

  • Membres fantômes
  • Douleur du moignon
  • Infection du site de l’amputation entrainant une nouvelle amputation
  • Névromes

Un traitement attentif du moignon ainsi que la thérapie pour l’utilisation de prothèse sont importants pour éviter certaines de ces complications.

Impact émotionnel

Une amputation peut aussi entrainer un impact émotionnel chez la victime, qui prend souvent la forme d’une dépression ou de l’anxiété. La victime pourrait subir de la discrimination ou même du harcèlement. L’incapacité de performer des taches anciennement routinières peut être une source de frustration ou de colère.

Plusieurs gens souffrent aussi de l’état de stress post-traumatique (« PTSD») suite à la perte d’un membre, où ils vivent des rappels d’images de leur accident. Le membre ampute évoque cet évènement, ce qui peut exacerber les symptômes du PTSD. La thérapie est souvent recommandée dans ce cas.